lundi 25 juillet 2016

César

Tadam! Me revoilà. Cela faisait un petit moment, mais je n'ai pas chômé.

Ma meilleure amie Alexia a accouché en janvier d'un petit César (très chou d'ailleurs) venu rejoindre sa tribu. 

Pour les jumeaux qui ont eu (déjà!) 5 ans, j'avais fait des aquarelles (ici). Comme maintenant j'ai un peu laissé tomber l'aquarelle pour le découpage, voici tout naturellement mon cadeau pour mon petit loulou.

Comme il s'agit d'un petit gars d'hiver, mais n'étant pas experte en flocon aux dires de Sacha le grand frère :), j'ai  choisi des hellébores ou roses de Noël, ainsi que des perce-neiges. Et comme je sais que mes oiseaux sont appréciés, j'ai découpé 6 petits rouge-gorges qui s'aiment et qui sont heureux. Bienvenue donc mignon petit César!

Comme d'habitude, j'ai pris beaucoup de plaisir à faire ce découpage. 
Et c'est parti pour les suivants!

A très vite.






lundi 21 mars 2016

Les photophores en série

Puisque les premiers jours du printemps (youpiiiiiiiiii! ça me met en joie) sont un peu moroses, je me propose de mettre un peu de couleurs dans vos vies! Je vous présente les premiers photophores réalisés en série avec ma Silhouette Cameo
Ceux qui me suivent depuis un moment savent que j'ai eu beaucoup de mal à dompter cette machine qui finalement me rend de grands services!
J'ai réalisé un modèle grâce à Illustrator qu'ensuite j'ai découpé avec ma machine dans du calque de couleur épais. Des fleurs et des feuilles, ouiiiiiii! Je rajoute ensuite des petits détails à la main, ce qui fait que chaque photophore reste unique et je gagne un temps précieux.
Le photophore est constitué de 2 feuilles de calque, dont une blanche, et je vous assure que sauf si vous mettez le calque en contact direct avec la flamme de la bougie, il ne prend pas feu. En revanche il faut bien utiliser uniquement des bougies chauffe-plat, qui ne chauffent pas trop. Le photophore est facile à monter, avec 3 petites attaches parisiennes, et peut donc se garder à plat dans une enveloppe quand on n'en a plus besoin, car le papier reste fragile.

Voici les différents coloris que j'ai à vous proposer: turquoise, rouge, rose, jaune vif, orange, vert anis, violet, gris anthracite, argent et or (j'ai profité d'un rayon de soleil matinal pour prendre mes photos). Les photophores sont disponibles au prix de 10€.
Belle journée printanière!










mardi 15 mars 2016

Calysta

Bien oui nous sommes en mars, et je viens de finir le cadeau pour cette jolie puce toute potelée. Née en août... Normal. Je suis en retard sur tout! 

Bref, mais comme on dit mieux vaut tard que jamais, et c'est enfin terminé! Et offert surtout, comme ça je peux vous montrer.

La petite demoiselle a un grand frère qui avait lui aussi eu droit à ses petits pious et à son prénom découpé, j'ai donc fait pareil, comme ça pas de jaloux! Le dessin mesure 16x16cm, et est encadré en rose, bien évidemment.


Le dessin ne prend pas vraiment beaucoup de temps, c'est plutôt le découpage comme d'habitude qui en demande le plus!

Comme celui de son frère, le découpage mesure 10x20cm. J'ai choisi du gris que je trouve assez classe, plutôt qu'une autre couleur vive (oui j'ai évité le rose, encore!) et pour une petite fille, j'ai fait des fleurs.

Ceux qui me suivent sur Instagram (on peut voir mes posts dans la colonne à droite) ont pu voir l'avancée du découpage et mes interrogations quant à la visibilité du prénom (oui, j'ai aussi du mal à m'arrêter quand je commence...). La maman a tranché, et voici donc la version définitive.

J'ai utilisé le papier des pochettes données chez Petit Pan, une marque, plutôt pour enfants, très colorée, que j'adore et qui vient d'ouvrir une boutique à Lille. Ce sera moins loin pour moi pour acheter des coussins, des tissus et autres petits trésors hihi!

Voilà pour Calysta, c'est fait, maintenant je passe au petit César, né en janvier lui (je m'améliore!).
Et restez attentifs, car il se prépare un petit concours sur Facebook... A très vite!



lundi 22 février 2016

Prototypes

Une autre raison de mon long silence hivernal, en plus de la préparation de ma vitrine parisienne, c'est la volonté de tester autre chose.

J'adore toujours autant découper ("je suis masoooooo, complètement masooooo") mais je me rends bien compte aussi qu'il est impossible pour moi de vivre en vendant mes originaux.

Alors j'ai expérimenté des petits trucs, toujours grâce à mes cours en tête à tête avec Illustrator. J'avance trèèèèèèèèèès lentement, mais n'empêche que j'ai réussi à faire fabriquer des prototypes de petites décorations en PMMA (du plexy quoi). J'ai essayé un transparent et un joli rouge transparent aussi, soit découpé (comme sur la photo), soit juste gravé (comme vous pouvez l'imaginer, vous remplissez en transparent les trous sur la photo, car j'ai oublié de prendre d'autres, avec ma tête de linotte). Celui-ci a donc trôné dans le sapin de mes parents, mais on peut les accrocher où l'on veut.

Et voici donc l'objet de cet article: savoir ce que vous en pensez? Je prends toutes les suggestions, si ça fait très Noël, si c'est moche, si je peux mieux faire, si vous pensez que c'est mieux le papier...? Sachant que j'ai fait les mêmes en papier calque avec ma super machine Silhouette Cameo (oui, maintenant que je sais m'en servir, je l'aime bien).
Mais ça, je vous en parlerai une autre fois...

Alors?

lundi 15 février 2016

Ma vitrine de décembre

Voici la boutique "La Boulangerie", dans le quartier de Montmartre, où je me suis installée pour un mois, en décembre.

Je ne saurais expliquer pourquoi j'ai choisi des perroquets pour ma vitrine. J'avais carte blanche, vous connaissez ma passion des oiseaux de toute sorte, alors... 
J'ai quand même voulu garder un petit esprit de Noël avec le sapin. D'abord j'ai pensé en fabriquer deux, et puis j'en ai trouvé chez Cultura, déjà prêts et à bonne taille. On les a bombé avec mon papounet dans des conditions pourries la veille du départ, mais nous y sommes arrivés! 

On y a passé du temps, mais  le résultat est là.
Comme toujours, j'ai eu peur de ne pas avoir assez, alors je reconnais que j'ai un peu chargé en quantité. J'avais aussi prévu du stock pour ne pas avoir à revenir sur Paris, la période des fêtes de fin d'année étant très chargée au boulot.

J'avais préparé des sachets avec des assortiments de 4 ou 6 perroquets, des décorations de Noël et des photophores en papier calque, dont je vous reparlerai plus tard. Plus la plupart de mes découpages, et quelques petites aquarelles ainsi que ma petite papeterie.



Ma vitrine a été par la suite modifiée, car ayant peur du vide, je l'avais effectivement (trop) chargée. N'étant pas sur place, je n'ai pas d'autres photos pour vous montrer la vitrine définitive. Mais on peut quand même l'imaginer...  




Voilà, je remercie Violaine, créatrice des vêtements colorés et décalés A Hoec de Xibau, qui s'occupe de trouver les créateurs pour la vitrine. Cette chouette opportunité m'a poussée à revoir ma méthode de production, puisque 392 perroquets à découper à la main en un mois, c'était impossible!
Je vous invite donc lors de votre prochain séjour parisien à vous rendre dans cette boutique, la Boulangerie, 30 rue des trois frères, car elle regorge de créateurs de talent, qui changent régulièrement. Personnellement je suis tombée en amour devant de somptueuses chaussures! Alors laissez-vous tenter!
A très vite!

vendredi 22 janvier 2016

2016, l'année de...?


On est déjà fin janvier, et je me rends compte que j'ai bien (trop) hiverné.
Il faut dire que ma fin d'année, à compter d'octobre, a été bien remplie.
En plus de la folie de Noël, j'ai dû préparer une vitrine pour une boutique parisienne, la Boulangerie, dans le coin de Montmartre, pour décembre.
Ne me demandez pas pourquoi, j'ai décidé d'accrocher des perroquets, comme ceux que j'avais déjà découpés dans du papier blanc. Un Noël coloré et funky, histoire de changer! Mais il m'en fallait tellement que c'était complètement fou (et impossible surtout) de les faire à la main. Donc j'en ai fait fabriquer en grande quantité chez un professionnel, une découpe laser qui m'a fait gagner un temps précieux et m'a permis d'avoir du temps pour d'autres choses. 14 coloris différents dans du papier assez épais (j'ai même de l'argenté et du doré, mais pas de paillettes :) ), que l'on peut attacher avec des petits liens.

MAIS avant la fabrication, il a fallu faire un fichier Illustrator. Illustrator est un logiciel qui permet de créer des fichiers vectoriels, dont on peut modifier la taille sans altérer la qualité de l'image (pour faire simple). Heureusement, je prends des cours à l'Ecole municipale d'art de Boulogne pour apprendre à dompter ce genre d'outil et on peut dire que ça m'a grandement aidé. J'ai fait 2 modèles de perroquets différents (regardez leurs ailes) en partant des perroquets existants découpés à la main. C'était fastidieux mais nécessaire, et franchement, une fois fini, j'étais vachement fière de moi, d'avoir réussi à créer quelque chose avec mon ordinateur!

J'en ai profité aussi pour créer d'autres fichiers, mais ce sera l'objet d'un prochain billet (je vais éviter de vous en mettre une tartine pour bien commencer).

Pour moi 2015 a été une année entre parenthèse, sans trop de bas, ni trop de hauts, une année où j'ai été beaucoup moins présente, mais j'en avais besoin... Tellement de choses horribles, tellement de détails sordides... Une année plutôt à oublier mais qui s'est bien terminée pour moi avec cette chouette expérience parisienne. Un peu difficile à gérer car j'ai tendance à en faire toujours trop et à me mettre toute seule la pression, mais ça m'a fait progresser et je me sens plus confiante.

Promis, pour 2016 j'ai pris de nouvelles résolutions, mais je ne sais pas trop ce que ça donnera. Cela laisse donc une multitude de possibilités, et c'est assez excitant! Je souhaite que 2016 soit une année exceptionnelle à tout point de vue pour chacun d'entre vous, et je vous dis à très vite!