vendredi 31 janvier 2014

Bonheur du jardin #1

Ok Corral sur la terrasse. Merle 1, rouge-gorge 0

Excusez les photos moyennes mais sachez que j'opère en tant que paparazza dans mon propre jardin, dans des conditions périlleuses et délicates.
Je m'explique. En hiver, je ne vous apprends rien, c'est pas facile pour les petites bestioles du jardin pour trouver de la nourriture. Il suffit de se souvenir de la fameuse fable de la Fontaine et de l'infortunée cigale, "fort dépourvue quand la bise fut venue". Donc pour les petits oiseaux, on leur met dans le jardin des boules de graisse avec des petites graines pour qu'ils résistent au froid. Parce que sinon, mais c'est aussi rigolo à regarder, ils passent leur temps à retourner les feuilles mortes du jardin, guettant quelques petits morceaux de mouche ou de vermisseau.
L'amoureux a eu la bonne idée, plutôt que de les accrocher aux arbres, d'en poser une sur la terrasse, juste devant notre fenêtre du salon. 
Après quelques jours d'observation, le ballet a été incessant, entre merles, mésanges charbonières et bleues (mes chouchoutes), rouges-gorges, pinsons et même gras pigeons ramiers.
En revanche, pour photographier ces farouches volatiles, je dois faire preuve de ruses de sioux pour qu'ils ne me voient pas et s'envolent avant que j'ai pu les immortaliser en train de faire bombance.
J'ai eu chaud avec ma mésange bleue :)

Damned! Repérée!

mardi 28 janvier 2014

Petit format aquarelle #1

Petit clin d'oeil à la cherry blossom girl de Air (ici, la "vraie"). Voici le premier d'une petite série de plusieurs petites illustrations encadrées représentant l'évolution d'une famille d'oiseau sur un magnolia (observez bien, vous verrez l'évolution des fleurs).
Aquarelle et crayons de couleur. Dim.:5x5cm. En vente sur A Little Market.


lundi 27 janvier 2014

Première commande de photophore (et de 2014)

2014 s'annonce vraiment comme une chouette année. Et elle a plutôt bien commencé. Après ma première vente sur A Little Market (enfin!) au début du mois, j'ai reçu ma première commande.
Ma super copine Justine, ma première commanditaire de toute ma vie, m'a demandé pour célébrer la Sainte Martine (prénom de sa maman) deux photophores dans des tons violets. Alors, oui, j'ai joué à fond la carte du violet pour son petit paquet (j'espère qu'elle n'en sera pas dégoûtée, hihi!).
Jusqu'au petit mot personnalisé sur son papier calque, et le papier de soie emballant les bougies (merci les soldes, j'en ai de toutes les couleurs)! De toute façon j'ai toujours été comme ça, allant jusqu'à coordonner mes chaussettes à ma tenue quand j'étais plus jeune. Mais bon, on a la classe, ou pas :).
D'un peu plus près avec mon nouvel outil, la petite percette, pour faire de jolis trous bien 
propres pour mettre les attaches parisiennes.C'est quand même mieux :)


Marie: "Dessine-moi un mouton..."

Mon mouton pour Marie...
Ce dessin est resté dans mon carnet de croquis et date un peu. Marie m'avait demandé de lui dessiner un mouton, et un âne aussi.
Marie était une amie très chère dont j'avais fait la connaissance pendant mon année lyonnaise, en 2006, lors de mon master 2. 
Cela avait été un coup de foudre amical, une rencontre forte. C'était une personne généreuse, enjouée, enthousiaste, drôle, toujours gaie, qui s'émerveillait de tout, qui avait beaucoup de goût. C'était une personne dont je me sentais très proche et si semblable, qui avait un côté foufou qui me plaisait tant. Avec les copains, on s'amusait à prendre Marie en photo le plus souvent possible, car c'était un challenge d'en avoir une belle tant son visage était mobile et expressif. Elle avait aussi une fâcheuse tendance à être toujours en retard, sacrée Marie. Elle aimait les voyages, elle aimait les beaux vêtements, elle aimait le thé. Elle aimait la vie.
Après la fac, chacun s'est retrouvé éparpillé aux quatre coins de la France, et nous avons quand même réussi à nous revoir quelques fois. Quand c'était sur Paris, j'allais chez elle et c'était comme si on ne s'était jamais quittées. On ne s'appelait pas très souvent, mais à chaque fois, on parlait pendant des heures, à en avoir mal aux oreilles.  
Elle était également venue nous voir à Boulogne, elle avait goûté aux frites des baraques sur la côte, au welsh complet, aux beaux paysages de notre littoral, à la pêche en mer, à la pluie...
Simplement, je n'ai jamais pu lui donner la version définitive, sur du beau papier et tout et tout. Car c'est la dernière fois que je l'ai vue.
Elle est partie dans son sommeil le 5 avril 2013, à 28 ans. Elle est partie bien trop tôt, un comble pour une éternelle retardataire... Et elle me manque toujours autant. 

Funky daisies

Funky daisies. Aquarelle, encre de Chine & crayons de couleur
Il fait tellement moche que j'ai envie de couleurs, de fleurs, et de bien d'autres choses encore, mais qui n'ont rien à voir avec mes dessins (comme une tarte à la rhubarbe meringuée, par exemple...). Juste pour le plaisir, combler un creux, comme le vide à l'intérieur de soi que l'on ressent lorsque l'on a faim. Cet hiver bien trop humide commence à me paraître bien long... Heureusement, comme l'hiver est doux, j'ai encore des roses dans le jardin, et les perce-neiges, les primevères et autres fleurs précoces sont de sortie. Youpi!
Funky Daisies date un peu quand même, mais personnellement, je l'aime bien, car il est gai, coloré et simple.
Aquarelle et crayons de couleur. Dim.:10x10cm.

samedi 25 janvier 2014

Butinage, ou l'oiseau perdu parmi les branches

Voilà, je me sentais d'humeur mutine et batifole... De ma plume est alors né cet oiseau perdu parmi les branches, qui cherche Dieu seul sait quoi. "Butinage" est parti dans l'Ain, vendu pendant ma boutique éphémère à Calais.
Aquarelle et crayons de couleur. Dim.: 10x10cm. Vendu
/// I felt pert and like a fool while drawing this bird lost beween branches, looking for something God only knows. "Browsing" is gone in the Ain, near the Alps (which means far from where I live, in the north of France), sold during a short-lived shop in Calais.
Watercolour and colour pencils. Size: 10x10cm. Sold

Raconte-moi une histoire, oiseau!

Un oiseau métallique prêt à butiner un muguet de l'espace, façon colibri? Une plante carnivore prête à fondre sur sa proie, un oiseau rayé? En fait, j'aime bien me raconter des histoires, inventer des chansons quand je dessine, souvent quand je colorise, jusqu'à ce que j'ai rempli tous les espaces blancs. Je suis folle!
Aquarelle et crayons de couleur. Dim.:10x10cm.
/// Tell me a story, bird! A metallic bird ready to gather from space lily of the valley, like a hummingbird? A carnivorous plant ready to swoop down on its prey, a striped bird? Actually, I like telling me stories, singing songs with imaginary lyrics when I draw, often when I colorize, until I fill up the blanks. I'm crazy!
Watercolour and coloured pencils. Size: 10x10cm.

Un jour, peut-être, sortira ma BD...

Ma couverture des aventures du Saï-Saï, à venir...
Quand des amis, il y a déjà quelque temps, ont entamé un tour du monde sur un voilier, le Saï-Saï, ça m'avait donné quelques idées. Imaginer à partir de là quelques personnages, leurs aventures, et en faire une BD.
Aujourd'hui, le tour du monde est fini, les cerveaux ont bien bouilli en cherchant quelques histoires originales, et la seule chose concrête qui en a résulté est cette couverture illustrant une histoire encore à naître...
Si jamais vous allez en Martinique, les aventuriers du Saï-Saï, ça pourrait être vous. C'est par ici.
Et moi, si jamais vous avez de bonnes histoires à illustrer, je suis preneuse!

Sacha & Inès

Pour Sacha
Le 17 juillet 2011, mon amie Alexia et son mari François ont accueilli leurs mignons jumeaux, un garçon de 2,9kg, Sacha et ensuite sa petite soeur de 2,7kg Inès. Le choix du roi, avec en plus une tête brune aux yeux plutôt foncés et une tête blonde aux yeux bleus, aux caractères bien différents. Du coup, chacun a reçu son dessin de "tata Fanny" (oui, maintenant, je fais vraiment partie de la famille ^^), dans les tons bleus pour Sacha et roses pour Inès. Bienvenue mes chéris!
Pour Inès

J&U

Justine s'est mariée à un beau Danois, Ulrik, et habite maintenant au pays de la petite sirène
De belles fiançailles sous le soleil, avec les canards dans nos assiettes (miam miam) et le raisin (dans nos verres aussi, un petit peu ^^) qui ont été l'occasion d'un petit périple à Compiègne... Voici mon cadeau pour ma première commanditaire, chère à mon coeur et amie de longue date, un arbre façon coeur de Marie, ou Dicentra Spectabilis pour les amateurs de langue morte latine et les fans de jardinage (et pour les autres, un petit aperçu par ici si vous ne connaissez pas). Une petite touche de rouge et d'orange pour l'amûûûûr, la passion, la joie, l'énergie... Rrrrr!
Je ne connaissais cette ville que de nom, pour ses bâtiments construits sous Napoléon, et sa forêt gigantesque. Et j'ai été séduite, non seulement par le Bouchon, petit bar à vins où l'on a festoyé à outrance, avec sa belle terrasse accueillante.
Photo prise sur le site du restaurant, mais qui montre bien combien l'endroit est chaleureux
J'ai été séduite également par la ville et son centre historique, ses quelques maisons à colombage et maisons bourgeoises, l'hôtel de ville, les vestiges des remparts, les haras... Et aussi par les arbres majestueux et plus que centenaires de la forêt, ses poteaux indicateurs indispensables pour ne pas se perdre, la clairière de Rethondes célèbre pour la signature de l'armistice... Voici le plus impressionnant que l'on ait vu!
Pour vous donner un petit ordre d'idée, Loïc mesure 1m87...
Nous étions venus plusieurs jours avec les vélos pour découvrir le coin, et nous avons suivi la piste cyclable partant de la forêt vers Pierrefonds, que l'on nous avait conseillé. Nous n'avons croisé que de petites communes charmantes aux pierres blanches. Pierrefonds possède un petit lac, de jolies maisons anciennes, avec un petit côté suranné et bucolique. Et quand nous sommes tombés sur le château, mamamiaaaaaa! 
Photo de Nicolas Fatous. Source: Wikipedia
Bon, nous n'avons pas eu le temps de le visiter, mais quelle splendeur pour les yeux! Ce Viollet-le-Duc, quel fou génial! Je ne peux pas hélas vous montrer mes propres photos (à part celle de l'arbre), car malheureusement je les ai perdues... Bouh!
Même si je suis revenue de la forêt avec une petite tique au pied (youpi!), vraiment, Compiègne et ses environs valent la peine que l'on s'y arrête et que l'on y flâne.  
Et, bien sûr,encore tous nos meilleurs voeux de bonheur Justine et Ulrik! 

mercredi 22 janvier 2014

La petite poule rousse sous toutes les coutures

Pour ceux qui connaîtraient cette histoire géniale, voici un épisode haletant qui est resté dans ma mémoire grâce au livre audio: "la pierre dégringola, et la marmite, en se renversant, ébouillanta la famille Renard. La mère et le fils hurlèrent, mais, malgré leurs cris, ils moururent rapidement". Tatatatata ta ta (le petit bruit pour faire tourner la page).
Pour ceux qui ne connaissent pas, la petite poule rousse vit dans une petite maison et possède, détail important, des petits ciseaux de couture qu'elle glisse dans la poche de son tablier avec la clé de sa maison et son dé à coudre. Un jour, le fils Renard réussit à l'enlever (il l'étourdit en tournant après sa queue) et la fourre dans un grand sac. Elle parvient à se libérer en découpant le sac (avec quoi, je vous le donne en mille??) et met dans le sac une pierre. Le renard se dit qu'elle est bien lourde et se lèche déjà les babines. La marmite bouillait à gros bouillons, et de peur que la poule ne s'échappe, il renverse le sac et voilàààà!
La morale de l'histoire, c'est que la poule vécut heureuse jusqu'à la fin de sa vie. Ha...
/// The little red hen from every angle. For those who know this awesome story, here's a gasping episode I remember thanks to an audio book: "the stone tumbled down and the pot, falling over, scalded the foxes. Mother and son yelled, but, despite their screams, died quickly". Tatatatata ta ta (the little noise to turn over a page).
For those who don't know the story, the little red hen lived in a little house and owned  little sewing scissors she slipped into the pocket of her apron with her key and thimble. One  day, the Fox son managed to catch her by going round his tail and stunning her. He put her in a bag, but she got away thanks to her scissors, using a stone in her place. The fox licked his chops, thinking she was fat. The pot was boiling hard, and fearing she might escape, he upset the bag, and... what was supposed to happen happened. Moral of the story: the little red hen lived happily throughout her entire life. Wow...

Bon anniversaire Valérie!

Ma mamounette m'a demandé de faire une carte pour les 50 ans de son professeur de poterie, Valérie Fortin, plutôt qu'un bouquet de fleurs, parce que comme dit Brel, les fleurs c'est périssable. Donc voici un bouquet de couleurs voletantes qui célèbre avec allégresse ce moment jubilatoire, un petit peu en avance... 
Aquarelle, crayons de couleur et encre.

/// My dear mum asked me to make a card for the 50th birthday of her pottery teacher. As sang by Brel, "flowers are perishables" so I picked a bunch of flying colours to celebrate this jubilee earlier.
Watercolour, colour pencils and ink.

Des mots d'amour...


..., des mots de tous les jours... tralalallaaaalaaaaaa!

Aquarelle et encre. Recto peint.
Dim.:10x11cm

/// Love words, everyday words... Dee doooo daaaaa!

Watercolour and ink. Painted back.
Size: 10x11cm

Commande de marque-page


Ma deuxième commande! Il s'agissait d'une demande spéciale pour mon petit frère, pour sa copine de l'époque, avide de lectures. Il voulait un marque-page avec des coeurs, des mésanges, et leurs initiales. Il voulait aussi un perroquet, mais il n'y avait plus de place :).  
Aquarelle, encre et crayons de couleur. 
Dim.:24x4cm
/// My little brother ordered a bookmark, for his then girlfriend, an eager reader. He asked for hearts, bluetits and their initials. But I wasn't able to draw the parrot, as there was no room left :).

Watercolour, ink and colour pencils.
Size: 24x4cm

Nuée terrestre bis

Les pious émaillés par trempage
Voici le résultat une fois cuits et tout vêtus de blanc. Pour les voir nus comme au premier jour, c'est ici./// Now cooked and white. To see them "nude", click here.

Qu'un marque-page?

Batifolage branché, pique-nique céleste, parade nuptiale? En faisant celui-ci, je me suis rendue compte que finalement, le format marque-page choisi permet également d'avoir, si on prend la peine de le faire encadrer, par exemple entre deux verres, un petit tableau original. Une autre idée cadeau qui je pense peut ravir petits et même grand(e)s. 
Encre, aquarelle et crayon de couleur. Recto peint (uni) et signé. Dim.:24x4cm
///"Branched" frolic, celestial picnic, courtship display? I realised by drawing this one that it could be used as an original painting if framed, between two glass plates, for example. Another gift for children and adults.
Ink, watercolour and colour pencil. Painted and signed back. Size: 24x4cm

mardi 21 janvier 2014

Effleurer un livre


Et hop, de trois. 
Ici changement de style, que des fleurs, plus ou moins imaginaires, des feuilles, des vrilles, des courbes, des points, des lignes... Des pensées fleuries apparaissant telles les phylactères de bandes dessinées en tournant délicatement une page... 
Les couleurs sont plus vives que sur la reproduction, malheureusement mes capacités en matière de retouche photo ne m'ont pas permises de rétablir les vraies. Il faut faire un petit effort d'imagination! 

Encre, aquarelle et crayon de couleur. Recto également peint (uni) et signé. Par contre le recto n'est pas reproduit sur les exemplaires réalisés chez l'imprimeur 

Dim.:24x4cm

/// Bingo, three!


Here only imaginary flowers, more or less, leaves, tendrils, curves, dots, lines... Flowery thoughts spring up likes phylactery in comics.


More vivid colours in reality.
Ink, watercolour and coloured pencils. Painted and signed back.
Size: 24x4cm

Des mots

"Pcchhhh pccchhh pccchhhi pccchiiii"
Et hop, ces mots "pioupoutés" sont partis avec la Poste. Voici un exemple des cartes postales que je fais. Celle-ci a commencé d'entreprendre son voyage pour raconter son histoire. 


Chacune est unique, puisque faite avec mes petites mains et mes pinceaux, sur du papier d'Arches, et je peux également faire l'enveloppe. La dernière, je l'ai faite avec une feuille jaune qui m'est tombée sous la main, pas trop épaisse pour pouvoir être pliée et encolée facilement, et décorée elle aussi d'un petit piou peint. 



Le format peut également être variable, ici c'était du 10x9,50cm.

Prix en fonction. A partir de 5€. 
/// Bingo, words tweeted gone with the Post Office! That's an example of my postcards.
Each one is unique, on Arches paper. I can do envelopes too.

Adjustable size, on demand.
From 5€, depending on sizes and illustrations.

Nuée terrestre


Tripoter, malaxer puis donner une forme à une boule de terre est un moment mère-fille assez privilégié... Ma mamounette s'est prise d'une véritable passion pour la poterie, à laquelle elle s'adonne chez Valérie Fortin, à l'Atelier du Potier. A tel point qu'il arrive lorsque je viens que nous perdions toutes les deux notions du temps et rigolions comme des gosses en créant des choses parfois n'existant pas. 

Alors, moi de manière très originale, j'ai fait quelques oiseaux, mais on a compté, aussi grâce aux participants mâles (et oui!) à ces après-midi boulette-galette-et-malaxage, un skieur, une fleur, des pingouins, une poule, des perles, et des trucs bizarres, un bestiaire original en quelque sorte. 
Et après, maman emmène les plus beaux et les plus réussis se faire cuire et émailler à l'atelier. Ceux-ci sont maintenant blancs


/// Fiddling, kneading then shaping a clay ball is a really privileged mother-daughter time. My mum is getting infatuated with pottery, at Valérie Fortin's. So it happens to us to lose track on time and laugh like kids while modeling things.

As expected, I made some birds but during this afternoon, a skier, a flower, penguins, a hen, pearls and weird things wera also made.
The most beautiful are baked and enameled by mum at the workshop.

Marque ta page!

Voici le deuxième marque-page que j'ai réalisé. Je gère un peu mieux le temps passé. Le plus long finalement, c'est le fond, puisqu'il faut contourner tous les détails, forcément héhé. 
Alors là, il s'agit de deux oiseaux dans les tons bleu-vert, tranquillement posés sur des branches. L'un d'eux prend son envol, l'autre son temps. Il n'y a pas le feu. Sauf peut-être celui du ciel, orange vif avec des réhauts de rouge. A mon avis, ça permet de mettre en valeur davantage le feuillage. Et puis, le ciel n'est pas toujours bleu... Après, ce qu'ils peuvent raconter de ce qu'ils ont vu entre les pages, ça ne regarde que la personne qui possèdera le marque-page. 
S'il se glissait entre les pages des livres que je vais lire prochainement, ils zinzinuleraient les mots de T.C Boyle, Aux Bons Soins du Docteur Kellog, d'Irving Welsh, Trainspotting, et de Nuala O'Faolain,l'Histoire de Chicago May
Encre et aquarelle. Signature à l'aquarelle, c'est plus beau, au recto. 
Dim.: 24x4cm

/// Here is my second bookmark. I managed my time better. The longest was the background, because I had to bypass all the details, of course hehe.

Two blue-green birds, quietly perched on a branch. One takes off, the other its time. There's no rush. The sky is orange like fire, emphasizing foliage. It is not always blue. No one knows what they're going to see between the pages.

If I have this for  the books I'm currently reading, they will tweet words fromThe Road to Wellville of T.C Boyle, from Trainspotting of Irving Welsh and from The Story of Chicago May, of Nuala O'Faolain.

Ink and watercolour. Watercolour signature on the back, that's prettier!

Size: 24x4cm

Marcel


Marcel
Voici la première commande, pour Marcel, un petit hongrois né au Danemark. 

Partant de ces quelques données, j'ai voulu intégrer dans le dessin l'appartenance aux deux pays. J'ai donc représenté en bas à gauche un thème floral hongrois, une broderie que j'avais vue sur un site. Et le choix des marguerites, notamment celles jaune d'or n'est pas délibéré, puisqu'il semble que cela soit la fleur officielle du Danemark. Et enfin, les oiseaux portent dans leurs becs des rubans aux couleurs des drapeaux. 

Grâce à Justine, je voyage :) Merci beaucoup de m'avoir donné ma première opportunité, et de m'avoir mis le pied à l'étrier. Et vivement nos retrouvailles! 


Dim.: 24x32cm
Encre, aquarelle. 

/// First order, for Marcel, a Hungarian boy born in Denmark!

Thanks to these pieces of information, I wanted to show in my drawing the dual nationality with details. Such as the use of a Hungarian floral pattern embroidery (found on a website), golden daisies (official Danish flower), and ribbons in the birds beaks with the flags colours.

Thanks to Justine, I travel :) I can't thank you enough for giving me my first chance and a leg up. I can't wait for our reunion

Size: 24x32cm
Ink, watercolour.

lundi 20 janvier 2014

Entre-deux verres maison

Parce que faire encadrer par un professionnel, lorsque l'on fait des choses qui sortent un peu de l'ordinaire (en fait, même quand c'est basique) a un coût non négligeable.
Parce que mes présentoirs en plexiglass, c'est pas forcément très sexy.
Parce qu'en plus mes découpages glissent et donc se déforment. 
Parce que j'en ai marre qu'ils prennent la poussière (c'est fragile, je vais pas pouvoir passer l'aspi ni le plumeau).
Parce que j'avais envie de bricoler (oui, enfin vous allez voir que celui-ci est vraiment basique).
Autant de raisons pour essayer de faire un entre-deux verres maison.
Et bien c'est très simple!
J'ai utilisé deux sous-verres trouvés en solde et le masking-tape que j'avais acheté pour mes cadeaux de Noël à la Folle Adresse (chouette magasin en ligne et en vrai à Boulogne maintenant, tralalaaaa!).
L'avantage de mes sous-verres est qu'ils avaient les bords polis. Cela évite des désagréments non négligeables: que votre masking-tape se déchire à force, votre oeuvre tombant lamentablement au sol, dans un immense fracas et un sale état et aussi que vous vous coupiez les doigts et rajoutiez de belles taches de sang à votre oeuvre, les deux étant cumulables. Joie donc, cela n'arrivera pas.
Néanmoins, pour reparler des doigts, la mission la plus délicate consiste à bien centrer votre sujet APRES avoir soigneusement nettoyé vos verres du côté qui sera en contact avec votre oeuvre. Oui, ça semble évident, parce qu'après, il sera difficile d'enlever la marque grasse de votre pouce gauche en plein milieu, là, mais oui, lààààààààà! Donc moi, j'ai nettoyé deux fois avec du vinaigre pour être bien sûre!
Après, c'est un jeu d'enfant, vous alignez bien vos verres. Pas besoin de coller le sujet, miracle, il tient tout seul (bon, si vous y tenez, essayez de le coller discrètement, avec des petits bouts de scotch par exemple). Et vous collez vos bandes de masking-tape qui prennent bien les deux verres, en veillant à ce que le bord inférieur ne dépasse pas, parce que sinon, c'est moche. J'ai renforcé les angles en en rajoutant à chaque coin un petit bout.
Bon, pas de fixation prévue. J'ai pas encore réfléchi à la question. J'ai fixé le mien avec quatre punaises, et pour l'instant, ça fait l'affaire. Je réfléchis également à un socle pour le fixer sur une table, puisque mon découpage fait office de sapin de substitution.
Voilà mon premier test. Je vous tiendrais au courant d'une éventuelle chute :) (et puis si j'ai une idée lumineuse pour améliorer le système) !
Note pour plus tard : il est aussi recommandé de choisir (car parfois, haha, avec le packaging, on ne voit rien, comme moi) des sous-verres vraiment transparents, et pas légèrement bleutés, parce que c'est moins joli.